Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 octobre 2009 2 27 /10 /octobre /2009 16:26

I - Définition

Incapacité par le système respiratoire à assurer l'hémostase.
Urgence médicale


II - Causes

¤ atteinte de la commande nerveuse ou des muscles respiratoires : coma

¤ atteinte du soufflet thoracique, pleural, musculaire : traumatisme

¤ atteinte des voies aériennes ; asthme, IRC (insuffisance respiratoire chronique ) obstructive ou restrictive

¤ atteinte du parenchyme pulmonaire : OAP, infection

¤ atteinte de la vascularisation pulmonaire  : embolie plumonaire


III - Signes
 
A - signes de détresse respiratoire :

Polypnée ou bradyspnée ( si épuisement respiratoire)
Cyanose
Sueurs ( signe d'hypercapnie )
Balancement thoraco-abdominal
Tirage des muscles accessoires de la respiration


B - retentissement général

hypertension artérielle ou hypotension
tachycardie
encéphalopathie respiratoire
trouble de la conscience à évaluer avec le score de Glasgow
collapsus
épuisement respiratoire  avec difficulté à parler, tousser...


IV - Examens complémentaires

saturation en oxygène ( SpO2): hypoxie
tension artérielle : hypertension ou hypotension )
fréquence cardiaque : tachycardie
gazomérie artérielle : acidose, hypercapnie
radiographie plumonaire


V - Traitement

A - symptomatique

¤ oxygénothérapie : attention pour les IRC, faible apport d'O2 car un excès est toxique.

¤ ventilation mécanique :
- Paramètres du respirateur: mode ventilatoire, volume ou pression insufflée, fréquence d'insufflation, fraction inspirée d'oxygène ( FIO2 ), niveau de pression expiratoire positive ( PEP )
- Complication lors de l'intubation : collapsus dû à une hypovolémie ou à l'inversion des pressions de ventilation. Pour cela, il faut remplir le patient avant.
- nécéssite une sédation du patient et son intubation
- Il ya aussi les modes assistés où le patient peut participer à sa respiration

¤ ventilation non invasive
- aide à la respiration en pression positive, alternative à l'intubation
- Nécessite un patient autonome et coopérant

¤ position assise, repos au lit,

B - étiologique

bronchodilatateurs = asthme
corticoïdes
diurétiques
antibiotiques = infection
anticoagulants  = embolie pulmonaire

C - surveillance

¤ oxygénation  sonde à oxygène, plénitude de la réserve en oxygène suivant le masque

¤ ventilation mécanique : réglage du respirateur,  bon fonctionnement du respirateur ( surveillance de l'intégrité du circuit, alarmes actives ), fixation de l'intubation, surveillance de la pression du ballonnet

¤ évolution de la pathologie : sueurs, conscience, paramêtres vitaux, gaz du sang, RP


VI - Le syndrôme de détresse respiratoire aiguë

A - définition

Survenue d'une détresse respiratoire aiguë liée à la diminution de la compliance pulmonaire.
Mortalité très élevée

B - Signes

hypoxémie sévère
absence d'oedème pulmonaire d'origine cardiogénique
Mais infiltrat pulmonaire bilatéral sur la radiographie

C - traitement

¤ ventilation mécainque

¤décubitus ventral avec une sédation voire une curarisation

¤vasodilatateurs du réseau artériel pulmonaire et vasoconstricteurs pulmonaires

Partager cet article

Repost 0
Published by heike - dans l'infirmier
commenter cet article

commentaires

depassage 25/04/2015 14:16

Incapacité par le système respiratoire à assurer l'hémostase.
=>> pas l'hémostase mais l'hématose..

oxygénothérapie : attention pour les IRC, faible apport d'O2 car un excès est toxique.
=> pas les IRC mais BPCO...

trop approximatif...

Cath 28/10/2009 09:19


C'est vraiment très intéressant. Merci pour ces données.