Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 novembre 2008 5 14 /11 /novembre /2008 21:11

La glycémie: taux de glucose dans le sang. Sa régularité se fait par deux hormones antagonistes : l'insuline et le glucagon...

I- Diabète de type I

causes: affection du pancréas: les îlots de Langerhans ne sécrètent alors plus d'insuline d'où une augmentation de la glycémie.

origine: auto-immune

début/ découverte: brutal, asthénie, amaigrissement, acido-cétose

population: jeunes de moins de 30 ans

tests et examens: -dosage de la glycémie à jeun, contrôlée 2 fois à des jours différents. Il y a diabète si elle est supèrieure à 1,26 g/l.
                                 -hémoglobine glycosée ( HbA1c) qui reflète l'équilibre glycémique sur plusieurs mois. sa norme est inférieure à 7 %.
                                 - glycosurie et cétonurie par une bandelette urinaire

traitement: -insulinothérapie: rapide, intermédiaire ou lente; absortion dépend de la zone d'injection, du délai entre le repas et celle-çi, la lipodystrophie insulinique, le stress et les modifications des rythmes de vie 
                    -diététique adaptée,
                    -surveillance de la glycémie,
                    -BU,
                    -prévention et dépistage des complications,
                    -éducation


II- Diabète de type II

causes
: insulino-résistance ou diminution de la sensibilité des tissus avec épuisement du pancréas.

origine: obésité, hérédité

début/ découverte: insidieux, découverte fortuite à l'occasion de complications, obésité

population: après 50 ans

tests et examens: -dosage de la glycémie à jeun, contrôlée 2 fois à des jours différents. Il y a diabète si elle est supèrieure à 1,26 g/l.
                                 -hémoglobine glycosée ( HbA1c) qui reflète l'équilibre glycémique sur plusieurs mois. sa norme est inférieure à 16 %.
                                 - glycosurie et cétonurie par une bandelette urinaire

traitement: -perte de poids: régime hypocalorique et activité physique régulière
                    - traitement oral par ADO ( anti diab oraux) comme les biguanides puis les sulfamides
                    - insulinothérapie
                    - surveillance de la glycémie,
                    -BU,
                    -prévention et dépistage des complications,
                    -éducation


III- Complications aigües

hypoglycémie:
signes: sueurs froides, tremblement, nausées, paleur, anxiété, aggresivité, crampes, fatigue, désorientation, perte de connaissance, coma
CAT: ressucrage et prise de repas
          si coma glucagon en IM ou s/c et recherche de la cause

hyperglycémie:
signes: somnolence, langue sèche, haleine de pomme verte, glycosurie puis acétonurie, polyuro-polydipsie
CAT: si glycémie supérieure à 2, 5 g/l, Bu à la recherche d'acétone
          suivant le protocole injection de glycémie
         réhydratation


IV- Complications chroniques

dûes à l'hyperglycémie chronique et aux autres facteurs de risques ( HTA, obésité, sédentarité...)

Microangiopathies

rétinopathie: cécité, d'où examens ophtalmologiques une fois par an
néphropathie: insuffisance rénale pouvant aller jusqu'à la dialyse, d'où créatinémie régulière
neuropathies périphériques: altération de la qualité de vie, déformation articulaire, troubles sensitifs ( attention aux plaies)
neuropathies végétatives: hypotension orthostatique, HTA....

Macroangiopathies

cardiopathie ischémique: angor, IDM, insuffisance cardiaque
atteintes vasculaires: AVC, arthérite, ischémie, arthériopathie
Autres complications dégénératives
ostéo articulaire
dermopathie
mycoses

Partager cet article

Repost 0
Published by heike - dans l'infirmier
commenter cet article

commentaires

christine lenglard 30/05/2011 19:20


il y a une erreur pour lHbA1c qui doit être inferieure à 7% ET non 16 %


heike 01/06/2011 03:42



Merci de ta remarque. Je rectifie en effet tout de suite.